ACTUALITE ET EVENEMENTS

L'ACTUALITE D'ORGEVAL AU FIL DE L'EAU AU FIL DE L'ACTUALITE DES ACTIONS EN COURS DES ACTIONS A VENIR DANS TOUS LES DOMAINES.

  • ACTUALITE ET EVENEMENTS,  ACTUALITES & EVENEMENTS

    BOURSES PAR ASSO FIKUS

    🌴La Bourse Kuss Kuss Plantes Plantes 🌴

    Pour ensoleiller ce déconfinement que nous attendions tous, Fikus organise le samedi 13. 06 de 9h à 18h un marché de plantes place de Lisieux à Reims !

    Vous pourrez adopter des plantes potagères, des plantes vertes, grasses et des terrariums🤗
    Nous vous apportons bien sûr les conseils qui vont avec.. du style « quelle luminosité, quelle fréquence d’arrosage , comment bouturer? …»

    Il y en aura pour tous les budgets bien évidement ! De quoi Kuss kusser vos chaumières les rémois ! 🌴☀️

    Aussi on prévoit une petit corner de troc pour les troctroqueurs affûtés du ciseau ✂️ Donc n’hésitez pas à venir avec vos boutures.
    On commence la prépa des nôtres dès demain !

    On a pensé aux novices et on met aussi en place un stand de plantes « Easy Care » spécialement sélectionnées par Fikus.

    BIEN SÛR : règles de sécurité OBLiGE !
    Masque, bonne humeur et tout l’attirail indispensable pour Kuss kusser en toute sécurité 😷

    On a hâte de vous accueillir 🥰

    En attendant Be Green & Be SAFE !

    Bisou bisou
    Kuss Kuss

    🌴les Fikussettes🌴

    Illustration @Agnesema

  • ACTUALITE ET EVENEMENTS,  ACTUALITES & EVENEMENTS

    INFOS COVID 19

    Dans le contexte sanitaire actuel, chacun est acteur pour veiller à la santé et la sécurité de tous. Ainsi, le port d’un masque est OBLIGATOIRE dans tous les lieux d’accueil du public de Reims habitat, Siège et Agences de proximité.

    Respectons les gestes barrières.

    Tous concernés, tous solidaires !

  • ACTUALITE ET EVENEMENTS

    LE CAFE LE REINITAS

    Une photo qui surgit du passé, fin des années 70, le café du quartier, situé rue de Neufchâtel. Un endroit où se réunissent pas mal de jeunes et moins jeunes du quartier depuis des années maintenant et ça continue…

  • ACTUALITE ET EVENEMENTS

    LA NAVETTE D’ORGEVAL

    Exceptionnel ! A vos articles! Pour la parution de la Navette d'Orgeval, journal du quartier d'Orgeval tiré à 2000 exemplaires et distribué dans les BAL du quartier, je vous demande un article de quelques lignes sur la nature, la culture, le sport, la santé, la cuisine… seule contrainte il faut que le sujet reste le quartier ORGEVAL Votre article en MP… Parution de la Navette d'Orgeval au mois de MAI ou JUIN… (articles textes photos ) N'hésitez pas MERCI d'avance cdlt A période Exceptionnelle / Navette d'Orgeval Exceptionnelle… OUVERT A TOUS…

    Publiée par Creadev Orgeval sur Jeudi 23 avril 2020
    LA NAVETTE D’ORGEVAL SORTIE PROCHAINE EN JUIN 2020
    https://www.facebook.com/creadev51/videos/3106273829428639/
  • ACTUALITE ET EVENEMENTS

    CONCOURS : LANCEZ-VOUS

    Avec ce concours, vous avez possibilité de parler de vous, de déposer une photo, un dessin… C’est ouvert ! Pour les habitants d’Orgeval, c’est le moment de parler de confinement, de Coronavis, de Covid 19 ou autres d’ailleurs. Du quotidien et d’avenir.

  • ACTUALITE ET EVENEMENTS

    LAURENCE GUYON MAISON DE SANTE ORGEVAL

    Elle m’inspire : Laurence, infirmière

    « La continuité des soins est primordiale pour nos patients ! »

    Tous les mois, je donne la parole à une femme qui m’inspire : parce qu’elle est engagée, altruiste, courageuse, drôle, respectueuse.

    Laurence G. est cadre infirmière dans le Grand Est de la France. Elle fait face au COVID avec professionnalisme, avec générosité et avec les moyens du bord faute de matériels en quantité suffisante.

    Qu’est-ce que le COVID a changé dans votre pratique professionnelle ?

    Laurence G.- Je suis cadre infirmière d’un centre de soins dans un quartier dit défavorisé. Avec le COVID, les infirmières qui sont aussi jeunes mamans ne pouvaient plus venir travailler. Au lieu de neuf infirmières le matin, elles n’étaient plus que 7. J’ai donc repris le terrain pour compenser. D’habitude, nous accueillons aussi des patients au centre de soins, j’ai dû intégrer ces rendez-vous aux tournées à domicile.

    Surtout, nous avons respecté tous les protocoles sanitaires et nous nous sommes adaptées à leur constante évolution.

    Ces protocoles sanitaires ont-ils créé une surcharge de travail ?

    L.G.- Oui, c’est évident. Il faut, en permanence, désinfecter tout ce que nous touchons pour la santé de nos patients et la nôtre : désinfecter les piluliers, les boîtes des prises de sang, les poignées de porte et les ordinateurs du centre sans compter le lavage des mains permanent, celui des masques, des blouses… Je dirai que tous ces gestes prennent un quart de notre temps de travail et rallongeant nos journées.

    Avez-vous reçu suffisamment de matériels de protection ?

    L.G.- Non, et nous sommes en colère ! L’ARS [NDLR : l’agence régionale de santé] nous avait promis, au début de l’épidémie, 18 masques par infirmière par semaine. Nous n’avons jamais vu le moindre de ces masques ! Il a fallu s’organiser en interne. Des entreprises ou des proches nous ont fait don de leur stock de masques ou de blouses. C’était le système D.
    Nous avons finalement reçu 6 masques par infirmière et par semaine. C’est insuffisant pour nous protéger et protéger nos patients. La plupart d’entre eux sont âgés, leur santé est fragile voire très fragile. La continuité des soins est primordiale pour eux !

    Quel est votre sentiment sur la gestion de crise du COVID ?

    L.G. – Je suis en colère. Nous sommes en colère. Car l’organisation des autorités sanitaires a été très lente. C’est la mission de l’Etat de protéger les soignants et cela n’a pas été du tout le cas. En tant que soignants de centres de santé, on se sent oubliés. Quand ils communiquent sur le chiffre des infirmières de l’ensemble de la ville par exemple, nous ne sommes tout simplement pas comptées !

    Comment vivez-vous, personnellement, ces journées très tendues ?

    L.G.- Pour l’instant, je n’y pense pas trop car nous sommes tout le temps dans l’action. Mais c’est clair que cette situation est très anxiogène car on a peur de l’attraper, de le transmettre à nos patients, à notre famille. Certaines collègues me disent qu’elles partent au travail tous les matins avec la peur au ventre… Je ne vais pas mentir : on passe de très mauvaises nuits.

    Propos recueillis par Vanessa Pageot

    Laurence Guyon Photo de khalid Ramali

  • ACTUALITE ET EVENEMENTS

    L’INSTANT ÉCOLOGIE

    Profitez de ce grand weekend pour réaliser vos propres produits ménagers ! Après la recette du “Désinfectant Multi-usages” et du “Nettoyant Multi-usages”, Reims habitat vous propose de fabriquer votre “Gel WC”.

    👉 Retrouvez la recette du “Désinfectant Multi-usages” en cliquant sur ce lien : https://bit.ly/2VVUMbG

    👉 Retrouvez la recette du “Nettoyant Multi-usages” en cliquant sur ce lien : https://bit.ly/2y4SEqh

    Ces recettes, respectueuses de l’environnement, sont établies sur les conseils de l’EcoAppart’ Clairmarais.

    Une autre recette sera partagée, la semaine prochaine sur cette page.
    A vous de jouer

    😉

  • ACTUALITE ET EVENEMENTS

    BASKET

    Animation basket au quartier Orgeval à Reims
    Gros succès de l’animation basket organisée par le CCRB et son partenaire PLURIAL NOVILIA dans le quartier Orgeval à Reims. 80 jeunes de 7 à 14 ans ont participé à un entrainement avec Alex YOUNG,Tyler CAIN et Stephane FRENTZEL.